Scroll to top
© 2020, COPYRIGHT 4P INTERNATIONAL LTD IDE CHE-141.594.187
en fr

La Banque mondiale optimiste pour 2021

La Banque mondiale optimiste pour 2021

La Banque mondiale a publié début janvier des prévisions de croissance prudentes pour l’économie mondiale cette année, estimant qu’une augmentation de 4% du produit intérieur brut mondial était probable. Toutefois, la reprise sera vraisemblablement « modeste ». La Banque mondiale a indiqué que, bien que la production économique mondiale se remette de l’effondrement causé par la COVID-19, la tendance de l’année 2021 restera inférieure aux tendances pré-pandémiques pendant une longue période. La pandémie a exacerbé les risques liés à l’accumulation de la dette mondiale depuis dix ans. Elle est également susceptible d’accentuer le long ralentissement prévu de la croissance potentielle au cours de la prochaine décennie.

Retour à la croissance

Dans un tweet, la Banque mondiale a déclaré : « L’économie mondiale devrait progresser de 4% en 2021, marquant un retour à la croissance après la contraction enregistrée en 2020. Mais de nombreux risques demeurent, menaçant de freiner une reprise modeste. #WBGEP2021 »

Le rapport WBGEP2021 fait figure de bonne nouvelle après une année dévastatrice marquée par la COVID-19, qui a bouleversé l’économie mondiale et plongé des millions de personnes dans la pauvreté.

Commentant ce rapport, le président de la Banque mondiale, David Malpass, a déclaré : « Après la crise sanitaire et économique dévastatrice provoquée par la COVID-19, l’économie mondiale semble émerger de l’une de ses plus profondes récessions et s’orienter vers une reprise timide. Au-delà de présenter des projections à court terme, cette dernière édition des Perspectives économiques mondiales expose clairement les défis redoutables que doivent relever les responsables politiques – qu’il s’agisse de la santé publique, de la gestion de l’endettement, des politiques budgétaires, de l’action des banques centrales ou des réformes structurelles – pour faire en sorte que cette dynamique encore fragile se confirme et jette les bases d’une croissance solide et d’un développement durable. »

Des défis redoutables

« Tandis que l’économie mondiale semble avoir amorcé une reprise modérée, les décideurs sont confrontés à de sérieux défis – qu’il s’agisse de la santé publique, de la gestion de l’endettement, des politiques budgétaires, de l’action des banques centrales ou des réformes structurelles – pour faire en sorte que cette dynamique encore fragile se confirme et jette les bases d’une croissance solide », a rappelé le président du Groupe de la Banque mondiale. Il a ajouté : « Pour affronter les effets de la pandémie et les vents contraires à l’investissement, une impulsion décisive est indispensable afin d’améliorer l’environnement des affaires, d’accroître la flexibilité du marché du travail et des biens et de renforcer la transparence et la gouvernance. »

Marchés émergents

Cette année, l’économie chinoise devrait croître de 7,9%, après une croissance de 2% l’an dernier.

Hors Chine, les pays émergents et les économies en développement devraient connaître une croissance de 3,4% en 2021 après une contraction de 5% en 2020. Dans les pays à faible revenu, l’activité devrait augmenter de 3,3% en 2021, après une contraction de 0,9% en 2020.

Un optimisme prudent

Les prévisions optimistes de la Banque mondiale n’ont pas été publiées sans avertissement. L’économie mondiale pourrait se diriger vers une décennie de « déceptions en matière de croissance, à moins que les décideurs ne mettent en place des réformes globales pour améliorer les moteurs fondamentaux d’une croissance économique équitable et durable ».

Le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, souligne : « Il est primordial de consentir les bons investissements dès maintenant, à la fois pour soutenir une reprise urgente et pour favoriser la résilience. La réponse que nous apporterons aujourd’hui à la crise sanitaire façonnera notre avenir commun pour les années à venir. Nous devons saisir l’occasion qui nous est offerte de jeter les bases d’une économie mondiale durable, équitable et viable. »

Alors que l’année 2020 a été extrêmement difficile, les espoirs sont grands que l’économie mondiale se rétablisse, en particulier avec le déploiement des vaccins et les mesures post-pandémiques envisagées par divers gouvernements, y compris dans les marchés émergents.

4P International

s'engage à aider les gouvernements à sélectionner et à mettre en œuvre les meilleures solutions à la meilleure valeur possible

Related posts

Need Help? Chat with us