Scroll to top
© 2020, COPYRIGHT 4P INTERNATIONAL LTD IDE CHE-141.594.187
en fr

La politique étrangère de l’administration Biden au Moyen-Orient sera plus ardue que prévu

La politique étrangère de l'administration Biden au Moyen-Orient sera plus ardue que prévu

Expert chevronné des relations internationales ayant présidé le Comité des relations étrangères du Sénat des États-Unis, le président américain Joe Biden avait prévu une politique étrangère concentrée sur l’Asie afin de contrer l’influence chinoise et prendre du recul vis-à-vis du Moyen-Orient.

D’après un rapport publié en mars 2021 par le Middle East Institute, l’administration Biden apportera de nombreux changements à la politique étrangère des États-Unis, prévoyant que la Chine devrait évincer le Moyen-Orient en tant que centre d’attention de la nouvelle administration.

Politique de dé-trumpisation

Dans la même optique, le journal Daily Sabah a rapporté l’intention de la nouvelle administration américaine de suivre une « politique de dé-trumpisation » au Moyen-Orient, en référence aux politiques menées par le prédécesseur de Joe Biden. Le quotidien a fait observer que l’administration Biden « devrait mettre en place une politique étrangère institutionnelle dans laquelle il y aura peu de variations et de surprises, avec des mouvements de politique étrangère particuliers dans les prochains mois ».

L'axe de la diplomatie au Moyen-Orient

La politique étrangère américaine au Moyen-Orient se concentre principalement sur quatre pays, à savoir Israël, l’Iran, l’Arabie saoudite et la Turquie.

Dans cette perspective, même si la nouvelle administration américaine avait espéré éviter une crise au Moyen-Orient, elle s’est retrouvée embourbée dans le conflit actuel entre Israël et Gaza. Dans un article récent, la correspondante au département d’État américain de la BBC, Barbara Plett, a souligné que le conflit israélo-palestinien donnait des maux de tête à Biden et à ses conseillers de politique étrangère. Plett a également expliqué que les frappes aériennes israéliennes sur le Hamas ont imposé le Moyen-Orient à l’agenda de Joe Biden, ajoutant que l’administration Biden avait « adopté une approche minimaliste et discrète avant la récente reprise des hostilités ».

Avec la relance des négociations nucléaires entre l’Iran et les puissances occidentales, y compris les États-Unis, il faut espérer que les relations entre les deux camps vont s’améliorer par rapport à la relation tumultueuse entretenue sous la présidence précédente de Donald Trump.

La nouvelle administration a fait valoir l’importance des relations de longue date avec la Turquie et devrait répondre aux besoins de l’Arabie saoudite en matière de sécurité.

De façon générale, l’administration Biden devra faire face à des défis de taille pour parvenir à des relations équilibrées avec les puissances traditionnelles de la région.

4P International

4P International is committed to helping governments select and implement the best solutions at the best possible value

Related posts

Need Help? Chat with us