Scroll to top
© 2020, COPYRIGHT 4P INTERNATIONAL LTD IDE CHE-141.594.187
en fr

Paula Ingabire


Rwanda Minister of ICT and Innovation

Paula Ingabire, ministre rwandaise des TIC et de l'Innovation

PAULA INGABIRE

L'innovation, la technologie et la science vont devenir les principaux moteurs de croissance de notre économie »
Lire l'interview complète

Rencontre avec Paula Ingabire, l'une des personnalités les plus influentes en matière de gouvernement numérique

Mme Paula Ingabire est une spécialiste en informatique et une femme politique rwandaise qui occupe actuellement le poste de ministre des TIC et de l’Innovation du Rwanda. Avant cette nomination, elle a été à la tête de la Cité de l’Innovation de Kigali et responsable des TIC au Conseil de développement du Rwanda.

Formation prestigieuse

Mme Ingabire a étudié à l’Université du Rwanda, où elle a obtenu une licence en génie informatique et technologies de l’information avant de poursuivre ses études au Massachusetts Institute of Technology (MIT) où elle a été diplômée d’un master en sciences et technologies de l’information et de la communication.

Une leader de l'innovation technique

Mme Ingabire a été directrice du département de développement des entreprises de TIC au Conseil de développement du Rwanda (CDR) et coordinatrice de la Cité de l’Innovation de Kigali ; un programme phare du gouvernement conçu pour entretenir et renforcer un écosystème d’innovation panafricain au Rwanda. En tant que responsable du département de développement des entreprises de TIC au CDR, elle a supervisé la mise en œuvre des programmes de TIC nationaux, notamment sur le gouvernement numérique et la cybersécurité.

Avec 10 ans d’expérience dans la direction de programmes de TIC pour le développement économique, elle est une ardente défenseure du rôle de l’innovation et des technologies émergentes pour stimuler la croissance économique. Mme Ingabire a fait progresser l’adoption des outils de la quatrième révolution industrielle au Rwanda.

Les femmes à la pointe des TIC

Elle fait également partie du groupe « Les jeunes filles dans le secteur des TIC » et a également siégé à la direction de Transform Africa, une plate-forme qui rassemble des innovateurs et des décideurs politiques à travers l’Afrique pour façonner la transformation numérique du continent africain. Grâce à cette plate-forme, l’Alliance Smart Africa a été créée avec la mission de coordonner la mise en œuvre des opérations qui exploitent des infrastructures à haut débit afin de stimuler la croissance socio-économique de l’Afrique. En plus de sa vaste expérience dans le secteur des TIC, Paula est une professionnelle certifiée en gestion de projet.

Paula Ingabire est la ministre rwandaise des TIC et de l’Innovation depuis sa nomination en octobre 2018, faisant d’elle une membre du cabinet de Paul Kagame composé à 50% de femmes. Le Rwanda et l’Éthiopie sont les deux seuls pays africains à avoir une égalité des sexes dans leur gouvernement.

Distinctions

Paula a été classée par Apolitical en 2019 dans le Top 20 des 100 personnes les plus influentes en matière de gouvernement numérique dans le monde. Elle siège au Conseil mondial des World Summit Awards, au Centre pour la cybersécurité du Forum économique mondial et au conseil consultatif du Centre pour la quatrième révolution industrielle.

En mars de cette année, Paula Ingabire, âgée de 37 ans, a été sélectionnée parmi les 115 jeunes leaders mondiaux en 2020 par le Forum économique mondial. Cette liste comprend des fonctionnaires, des innovateurs, des artistes, des éducateurs, des développeurs de technologies, des journalistes et des activistes âgés de moins de 40 ans.

Modèle de référence pour les jeunes hommes et femmes

Mme Ingabire fait figure de modèle pour les jeunes Africains, en particulier chez les filles, qui la considèrent comme un symbole de résilience, détermination et persévérance. Sa réussite prouve que les jeunes Africains peuvent accomplir de grandes choses lorsqu’ils disposent des outils nécessaires pour concrétiser leurs rêves. À l’ère de l’information et de la technologie, les jeunes du continent peuvent poursuivre et réaliser leurs rêves si les dirigeants mettent à profit leur potentiel et créent un environnement favorable pour eux. Un plus grand engagement de la jeunesse dans le gouvernement et le processus de prise de décision devrait propulser l’Afrique vers un nouveau stade de développement et de prospérité.