Scroll to top
© 2020, COPYRIGHT 4P INTERNATIONAL LTD IDE CHE-141.594.187
en fr

Fake news et conséquences géopolitiques

Fake news et enjeux géopolitiques

Les informations ont toujours été une source importante de compétition et de rivalité politique. Elles sont utilisées par les hommes politiques et les dirigeants pour exprimer leurs idées et leurs programmes. Les politiciens s’opposent aux médias d’information qui sont perçus comme partisans. Comme eux, les journalistes ont leurs propres opinions politiques malgré leur prétention à l’objectivité. De la même manière que les politiciens ont utilisé ou détourné des informations pour leur intérêt politique, les acteurs de l’actualité persistent à orienter les trajectoires politiques dans leurs pays respectifs.

Qu’est-ce que sont les fake news ?

Les fake news sont un terme utilisé pour décrire les fausses informations, la désinformation intentionnelle, les rumeurs infondées et les informations mensongères fréquemment diffusées sur les réseaux sociaux. Autrement dit, les fake news  sont des informations peu fiables qui se propagent rapidement en ligne, réduisant ainsi la crédibilité des grandes chaînes d’information et clivant le grand public sur des lignes idéologiques et politiques. Le terme a été particulièrement popularisé par le président américain Donald Trump au plus fort des élections de 2016.

Les fake news aux États-Unis et au-delà

Les informations sont récemment devenues cruciales, en particulier lors de l’élection présidentielle américaine très disputée de 2016 entre Hillary Clinton et Donald Trump. Une étude post-électorale menée par Allcott et Gentzkow (2017) pendant le mois précédent les élections de 2016 a révélé que la population a déclaré passer 66 minutes par jour à «  lire, regarder ou écouter les informations électorales »  – 38% de ce temps sur les réseaux sociaux. Les deux camps ont fait des réclamations et des contre-attaques. Ces dissensions politiques se sont poursuivies pendant l’administration Trump et domineront l’élection présidentielle entre Trump, le candidat républicain et Joe Biden, le candidat démocrate. Le débat entre les deux candidats a été décrit comme chaotique par certains analystes car les deux prétendants se sont lancés des accusations. Biden a qualifié son adversaire de menteur et Trump a rétorqué que Biden était terne et dépourvu d’intelligence. Selon Emerald Insight, les fake news constituent une menace croissante pour les élections démocratiques aux États-Unis et dans les autres démocraties en visant constamment des opinions extrêmement  partisanes, qui jouent avec les peurs et les préjugés des gens, afin d’influencer leurs intentions de vote et leur comportement. Les géants des médias sociaux tels que Facebook et Twitter sont conscients des défis posés par les fake news à l’égard des élections américaines et ont pris des mesures concrètes pour limiter leurs répercussions.

Enjeux géopolitiques

Comme le dit le dicton : « quand l’Amérique éternue, le monde s’enrhume ». Les informations ou les fake news aux États-Unis auront des conséquences géopolitiques importantes dans le monde entier. La politique américaine a beaucoup d’influence sur la scène politique internationale. Les événements mondiaux de Beyrouth/Syrie à Tripoli/Benghazi en Libye sont directement ou indirectement affectés par la politique américaine. La normalisation actuelle des relations entre certains États du Golfe et Israël aura certainement des échos dans les informations américaines pendant et après les élections au niveau des politiques mises en œuvre par le président Trump ou Biden s’il est élu comme prochain président des États-Unis. En plus du nouvel accord de paix signé entre certains pays du Golfe et Israël, la pandémie de coronavirus est une source importante de manipulation des informations. Si les informations ne sont pas traitées avec précaution, professionnalisme et intégrité, en particulier dans les médias sociaux, elles peuvent créer des clivages sociaux et politiques au sein des sociétés. Dans le contexte américain, cela pourrait renforcer la séparation entre républicains et démocrates en termes de politique et de droit sur l’ensemble du spectre politique, à la fois dans la Chambre des représentants et le Sénat. À l’échelle mondiale, les dictateurs peuvent utiliser les fake news comme un outil pour réprimer leurs opposants, renforcer l’impunité ou restreindre la liberté d’expression. Elles soulèvent des questions importantes sur les médias sociaux et les informations en général concernant la responsabilité sociale et la liberté d’expression. Bien que la liberté soit fondamentale pour toute bonne gouvernance, elle doit être utilisée de manière responsable pour garantir le maintien de la paix sociale. La prochaine administration américaine aura un impact sur le nouveau régime démocratique au Soudan, ainsi que sur la situation politique au Liban et les relations israélo-arabes.

4P International

Discover 4P International's support for the public sector

Related posts